edouardbaercannes2018-lefilmdesavieprofessionnelle-marielaureladebloqueuse

En écoutant le discours magnifique d’Édouard Baer lors de l’ouverture du festival de Cannes 2018, j’ai eu une bouffée d’émotion en pensant à toutes ces personnes que je rencontre et qui ne savent pas quoi faire pour réveiller leur vie professionnelle.
Ce discours je l'ai entendu comme une métaphore qui invite chacune et chacun d’entre nous à OSER se lancer dans son projet de vie professionnelle... A oser écrire le film de SA vie professionnelle ... !!! J'en ai retranscrit le début pour vous embarquer dans ce mouvement portant énergie et bienveillante humanité.

Qu’est-ce que je peux faire

J’sais pas quoi faire !

Extrait de Pierrot Le Fou, dialogue entre Anna Karina et Jean Paul Belmondo, projeté juste avant l’intervention d’Édouard Baer ci-dessous.

Personne ne sait quoi faire

Est-ce qu’il faudrait faire quelque chose ?

On fait de son mieux…

On fait du mieux qu’on peut…

Est-ce que Jean-Luc Godard quand il réalise Pierrot le Fou (…)

Est-ce qu’il sait ce qu’il fait, est-ce qu’il savait ce qu’il allait faire,

Est ce qu’il savait ce qu’il avait fait ?

Non je ne crois pas, non…

Il suit l’inspiration,

Il suit le mouvement, il avance, il trace sa route…

Alors nous on n’est pas Jean-Luc Godard, vous n’êtes pas Godard, je ne suis pas Godard…

Mais qu’est-ce qui nous interdit d’avancer ?

Qu’est-ce qui nous interdit de nous lancer ?

On attend quoi ?

Une autorisation …. mais de qui ?

La légitimité ?… Mais on la prend… !

On prend la parole, on y va…

Il faut puiser quelque part …

On attend quoi ?

On attend …

On attend l’autorisation de personne,

On attend soi-même, son cœur,

On attend que ça devienne impossible à contenir en soi,

Cette envie de crier de se réconcilier de dire une colère, un rêve,

Ou de ne rien dire, simplement de suivre le fil de ses idées, de ses rêves…

On y va …

L’inspiration ?

Mais quelle inspiration, il n’y a pas d’inspiration, au boulot coco !

Alors vas-y, vas-y fonce, prends,

Prends autour de toi les engueulades des voisins, ton chat qui miaule ou qui est empaillé,

Tes parents que tu aimes, ou qui sont morts ou que tu aimes parce qu’ils sont morts,

Prends tout ce qui vient à toi, prends au fil de tes rêves, de tes nuits sans sommeil,

Vas y,

Écris ta vie, à la verticalité ou à l’horizontalité,

Écris tout ce qui te viens, recueille les choses, creuse plus profond,

Vas y, prends une pelleteuse en toi,

Fais-en sortir ce que tu crois être un film !

(…)

Et un jour ton film il est là, il est prêt, il n’a pas toutes ses dents.

(…)

Et puis un jour, c’est bon, on attend la réponse, on est chez soi.

(…)

Et là le film est pris !

Pour écouter ce magnifique texte, patientez devant la publicité impossible à éviter et… laissez vous envahir par cette belle voix d’Édouard Baer soutenue par un piano et un accordéon…

Laissez ce texte s’imprégner en vous …
Dans la foulée, notez immédiatement tout ce qui vous vient… sans vous limiter…

Plus tard, vous relirez les belles idées qui ont jailli
… et oserez, alors, faire le film de votre vie professionnelle.

Lien pour voir la vidéo, en dessous de la photo d’intro : http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Cannes-2018-Le-discours-reussi-d-Edouard-Baer-pour-l-ouverture-du-festival-video

Découvrir la vidéo les "5 clés" pour retrouver l'énergie et oser être soi-même dans sa vie pro et perso..