fbpx
Construire un avenir pour soi, après 40 ans n'est pas une chose facile. Certains ou certaines préfèrent commencer seul(e)s et faire un premier tri. D'autres se font aider dès le départ pour orienter leur réflexion. Mais ce qui est commun à tous, c'est cette impression que leur projet professionnel est long à émerger, puis à construire. Cette quête je la compare à la quête du Graal. Plus le projet ambitieux plus le chemin est initiatique.

1 – Lutter contre le découragement

De nombreuses personnes pensent que la construction de leur projet de vie n’avance pas assez vite…

Certains ou certaines, trouvent même qu’ils font beaucoup de choses, sans avoir le résultat escompté – même si ce n’est pas exact, mais c’est leur impression.

Ces réflexions m’étonnent toujours !

En observant et regardant la vie…
En commençant par la nature…
Une évidence, la vie demande du temps pour pousser.

2 – Répondre par la persévérance

Le temps est lié à la Persévérance. Elle devient la qualité essentielle pour construire un avenir qui nous plait

Oui, ne pas lâcher,
même dans les moments où on a l’impression que cela ne marche pas,
pour rester le pilote à bord, pour choisir soi-même ce que l’on veut.

Penser long terme…
Construire son avenir c’est pour soi…
Ce n’est pas n’importe quoi !

Se rappeler les héros des contes et légendes…
Les obstacles qu’ils traversent pour chercher le Graal…

 3 – Partir à la quête du Graal

Le Graal  :

  • cet avenir à notre mesure…
  • ce futur qui nous ressemble…
  • cette vie qui nous convient…

Un chemin initiatique qui nous éprouve et renforce notre singularité.

La construction prend, ainsi, tout son sens et enrichit notre humanité.

Pour conclure

Il faut aussi savoir que développer la persévérance rend plus ouvert, plus accueillant, plus bienveillant…

Pourquoi ?
On ne dit plus « tout tout de suite »,
On prend du recul

On comprend qu’il faut du temps…
On en donne à soi-même… et aux autres !
Et cela change beaucoup de choses dans les relations et la capacité à saisir de nouvelles opportunités… !